Documents officiels

Cahier des charges de l'AOP Morbier

Voir le document

Plan de contrôle de l'AOP Morbier

Voir le document

Espace presse

Communiqués de presse

2020

Cahier des charges Morbier

Dossiers de presse et logos

Logo Morbier fond transparent

Dossier de presse Morbier 2020

Livre de recettes Morbier 2020

Photos

Vaches Montbéliardes | 2020 | Morbier
Fruitière Morbier | photo portrait | 2020 | Morbier
Fruitière Morbier | photo paysage | 2020 | Morbier
Ambiance table Morbier | 2020 | Morbier
Morbier sur planche en bois | 2020 | Morbier
Ardoise Morbier | 2020 | Morbier
Allumettes Morbier en apéritif | 2020 | Morbier
Verrines aux petits pois et au Morbier | 2020 | Morbier
Tartelettes du soleil au Morbier | 2020 | Morbier
Tajine franc-comtois | 2020 | Morbier
Soupe à l'oignon et au Morbier | 2020 | Morbier
Salade croustillante au Morbier | 2020 | Morbier
Morbiflette | 2020 | Morbier
Planche apéritif Morbier | 2020 | Morbier
Piaf pour les mômes | Mini-sandwichs au Morbier | 2020 | Morbier

Mentions légales

Éditeur

Le propriétaire et éditeur de ce site Internet est Syndicat Interprofessionnel du Morbier, association de droit français, dont le siège social est situé à 1, rue de la Maison du Comté – 39800 POLIGNY.

Le syndicat peut être joint via le formulaire de contact accessible depuis toutes les pages de notre site ou par téléphone au 03 84 37 37 57.

Hébergeur

OVH SAS au capital de 10 069 020 €
RCS Lille Métropole 424 761 419 00045
Code APE 2620Z
N° TVA : FR 22 424 761 419
Siège social : 2 rue Kellermann
59100 Roubaix – France

Liens vers d'autres sites

Le Syndicat Interprofessionnel de Défense du Morbier propose sur ses sites des liens vers des sites tiers. Ces liens sont établis en accord avec les sites concernés à un moment où le Syndicat Interprofessionnel de Défense du Morbier a pu juger opportun de le faire, compte tenu des contenus et services de ces sites. Le Syndicat Interprofessionnel de Défense du Morbier ne pourra être tenu responsable du contenu de ces sites et de l’usage qui pourra en être fait par les utilisateurs.

Propriété intellectuelle

L’accès aux sites du Syndicat Interprofessionnel de Défense du Morbier vous confère un droit d’usage privé et non exclusif des dits sites. Tous les articles, photographies et autres documents sur ce site sont la propriété du Syndicat Interprofessionnel de Défense du Morbier, ou sont autorisés par leurs propriétaires, et sont soumis au droit d’auteur et autres droits de propriété intellectuelle.

 

Les marques de commerce, logos, personnages (désignés ensemble « Marque ») présents sur ce site Internet appartiennent au Syndicat Interprofessionnel de Défense du Morbier ou à ses partenaires. Aucune interprétation ne peut être faite en faveur d’une licence d’utilisation ou d’un quelconque droit d’utiliser la Marque affichée sur le site Internet.

L’utilisation frauduleuse de la Marque ou de tout autre contenu du site Internet est totalement interdite. Le Syndicat Interprofessionnel de Défense du Morbier vous informe qu’il usera largement de ses droits de propriété intellectuelle pour engager des poursuites, mêmes pénales, si nécessaire.

Indisponibilités des sites

Le Syndicat Interprofessionnel de Défense du Morbier s’engage à faire ses meilleurs efforts pour assurer aux utilisateurs une accessibilité à ses sites à tout moment. Le Syndicat Interprofessionnel de Défense du Morbier ne pourra être tenu responsable, en cas d’indisponibilité, pour quelque cause que ce soit.

Réalisation

Agence Tête de Com
2B rue de l’Église
25000 Besançon
www.tetedecom.eu

Illustration

Agence Divino Conseils
www.divino-conseils.com

Informations complémentaires

Pour toutes questions, réclamations ou suggestions, contactez-nous via le formulaire de contact ou par téléphone au 03 84 37 37 57.


Toutes les recettes Morbier

Trait très gourmand

Des idées recettes

incontournables

Le Morbier se consomme toute l’année avec simplicité sur un plateau de fromage ou une belle tranche de pain. C’est un fromage doux qui fond très bien et s’accorde avec de nombreux plats. Il est bluffant lorsqu’il est consommé sur une pizza, dans une tarte ou en raclette. Il faut le laisser à température ambiante au moins trente minutes avant de le déguster. Il se marie très bien avec des fruits ou avec un vin blanc du Jura. Le Morbier c’est un trait de génie en cuisine !


Concours du Morbier

Trait très compétitif

Un concours interprofessionnel

Depuis plus de trente ans le Syndicat Interprofessionnel du Morbier organise le concours du Morbier en collaboration avec la ville éponyme de Morbier dans le Jura.

C’est l’occasion d’organiser une grande fête qui accueille plus de 3000 personnes.

Chaque année fin août, tous les fabricants de Morbier sont conviés à inscrire un fromage au concours interprofessionnel. Un jury composé de 24 membres s’appliquera à noter l’aspect, la texture et bien sur le goût des Morbier afin de les départager de façon anonyme. En moyenne 2 tiers des fromageries participent à ce concours interprofessionnel.

De nombreuses animations rythment cette journée de la filière :  s’essayer à goûter et noter les fromages, assister à une démonstration de fabrication de Morbier, se balader sur le marché artisanal, admirer les chiens de troupeau et les chiens de traineau, apprécier les croques Morbier et la Morbiflette… Une belle journée réunissant les acteurs de la filière, les habitants de la région et les touristes de passage !

Aperçu de la journée

Trail du Morbier

Trail trait Morbier

Une aventure en terre jurassienne

Le Jura, ses cascades, lacs, montagnes et vallées vous donne rendez-vous chaque année au « Trail Trait Morbier » !
Autour des 4 Lacs, au sommet du Pic de l’Aigle, en remontant les cascades du hérisson ou en traversant le sentier des Cairns, découvrez une région riche par sa faune, sa flore et ses paysages variés.

Le Trail Trait Morbier est né en 2019, à l’initiative du Syndicat interprofessionnel du Morbier, chargé de la promotion du fromage au trait de caractère ; et de Jur’Anime Sports, association basée à Lons-le-Saunier (39) et en charge de l’organisation de la manifestation.

La première édition le 12 mai 2019 a rencontré un franc succès en réunissant 568 coureurs et près de 200 randonneurs. Face à cette réussite les organisateurs décident rapidement de renouveler l’événement.

Immersion au coeur du Trail Trait Morbier

Un cadre idyllique et naturel dans lequel vous puiserez l’énergie nécessaire pour venir à bout de l’effort. Avec 2 trails et une randonnée, vous pourrez découvrir cette belle région des 4 lacs à votre rythme.

L’organisation vous propose deux à trois parcours entre 12 et 35 km. Chaque concurrent recevra une part de Morbier !

Information et inscription

Au Frasnois, passez un moment convivial avant mais surtout après la course, pour découvrir le terroir jurassien. Restaurez-vous avec la traditionnelle Morbiflette cuisinée sur place. Flânez dans le marché artisanal à la rencontre des producteurs. Dégustez et découvrez le Morbier, fromage au trait de caractère, à travers les stands dédiés.

Assistez à la fabrication du fromage en direct, participez aux ateliers culinaires pour apprendre à cuisiner des plats à base de Morbier. Enfin, détendez-vous autour d’une bonne Morbiflette à refaire la course avec vos proches et gardez un bon souvenir de cette journée passée ensemble. 


Filière Morbier

Trait très engagé

Une filière investie

L’AOP Morbier est depuis sa création gérée par un syndicat interprofessionnel qui rassemble l’ensemble des acteurs de la filière. Le siège du syndicat est installé à Poligny dans le Jura.
En moins de 15 ans, tous les acteurs de la filière ont contribué à renforcer la culture fromagère de la Franche-Comté, permettant à de nombreuses fromageries de participer à la fois à l’animation de la vie rurale et à la promotion du massif jurassien.

Fromageries
Producteurs fermiers
Site d'affinage

Une cinquantaine de fabricants et une dizaine d’affineurs produisent aujourd’hui plus de 11 000 tonnes de Morbier par an.
Environ 2000 éleveurs peuvent produire du lait répondant aux critères de l’AOP Morbier.

Tous les jours, sur chaque meule de Morbier, les producteurs remettent leur ouvrage en jeu. Il faut plus que jamais à la fois, veiller à obtenir une qualité sanitaire irréprochable des fromages et porter plus haut encore son goût et sa diversité.

Augmentation de la production de morbier, de 4000 tonnes en 2001 à 12000 tonnes en 2017.


Biodiversité & agriculture

Trait très franc-comtois

L'agriculture
& la biodiversité

L’agriculture a une place prépondérante sur le territoire Franc comtois, en contribuant à garder le paysage ouvert, à entretenir le tissu rural et en favorisant aussi l’économie de ces zones.
Mais ce n’est pas tout : l’agriculture peut aussi entretenir la biodiversité de ce territoire. 

En savoir plus

Les haies, bosquets, arbres, mares, murgers (petits murets) sont des éléments importants pour les vaches qui peuvent s’y abriter mais aussi pour la faune qui y trouve refuge.

Les prés de fauche servent à produire du foin pour nourrir les vaches l’hiver. Ce sont des zones assez productives, qui sont fertilisées raisonnablement pour optimiser la pousse de l’herbe, afin de permettre l’autonomie fourragère des exploitations. Dans un cycle vertueux, ce sont prioritairement les fumiers et les lisiers produits par l’exploitation qui sont valorisés pour fertiliser les prairies.

Une partie des prairies permanentes (non retournées) est pâturée par les vaches laitières. La biodiversité générée par ces prairies dépend de la fertilisation et de l’intensité de l’utilisation des prairies.

Les prés les moins productifs, les plus accidentés et éloignés de la ferme sont pâturés par les génisses (jeunes vaches). Ces espaces sont un peu moins productifs, mais néanmoins nécessaires tant au bon fonctionnement des exploitations qu’à la préservation de la biodiversité. La diversité floristique de ces pâtures, liée à un sol affleurant ou une topographie accidentée, est également valorisée par le bétail (santé, nutriments, etc.)


Fabrication du Morbier

Trait très artisanal

Une fabrication
contrôlée

Le Morbier concentre le talent et le savoir-faire de tous les acteurs de la filière : paysans, fromagers, affineurs. Depuis l’obtention de l’AOC puis de l’AOP, le Morbier connaît une progression constante.
La production qui s’élevait à 3065 tonnes en 2000, atteint désormais 11000 tonnes.

Toutes les étapes de fabrication du Morbier doivent être réalisées dans la zone d’appellation et respecter les règles de production compilées dans le cahier des charges de l’AOP. Les fermes et les fromageries sont contrôlées en interne par le syndicat du Morbier et en externe par un organisme certificateur Bureau Veritas.
Des meules de Morbier sont prélevées dans les fromageries et notées sur l’aspect et le goût par un jury formé à la dégustation. Ces séances nommées commission d’examen organoleptique permettent de s’assurer que les fromages correspondent à l’AOP Morbier.

1 | La traite

Les vaches Montbéliardes et Simmentales sont traites 2 fois par jour tous les jours durant leur lactation. Une Montbéliarde donne en moyenne 20 litres de lait par jour.

2 | La collecte

Le lait est ramassé dans les fermes et transporté à la fromagerie quotidiennement. La chaîne du froid est respectée et avant chaque utilisation, le matériel (citerne et tuyaux) est rincé et nettoyé.

3 | La mise en cuve

Après la tournée de ramassage le lait est mis en cuve d’inox ou de cuivre puis il s’acidifie avec l’aide de ferment lactique ajouté lors de cette étape.

4 | L'emprésurage

Le lait est progressivement réchauffé jusqu'à 40°C maximum puis additionné de présure pour le faire "cailler". On obtient alors 2 phases : une solide - le caillé et une liquide - le sérum ou petit lait.

5 | Le décaillage

Le caillé est découpé en grains de la taille d'une cerise et brassé pour favoriser son égouttage. Le fromager apprécie la texture et la taille des grains manuellement.

6 | Le pré-pressage

Afin d'obtenir la texture lisse et fine du Morbier, le fromager remplace une partie du petit lait de la cuve par de l'eau (salée ou douce), c’est le délactosage. Puis le mélange caillé-sérum de la cuve est transféré vers les moules de pré-pressage.

7 | Le dépôt de charbon végétal

Après pré-pressage les pains de caillé sont placés dans des moules et sont découpés en deux moitiés. C’est à ce moment où l’on dépose le charbon végétal sur l’une des moitiés.

8 | La pose de plaque de caséine

Le fromager appose sur chaque fromage la plaque de caséine réglementaire indiquant le numéro de l'atelier, le nom Morbier, le mois et l'année de fabrication.

9 | La mise sous presse

Les fromages sont mis sous presse quelques heures puis démoulés.

10 | L'affinage

L’affinage du Morbier se déroule en cave pendant une période minimum de 45 jours à une température comprise entre 7 et 15 degrés. Le croûtage est obtenu exclusivement par frottage à l'eau salée et/ou par saumurage (bain d’eau salée).


Conditions de production

Trait très reconnaissable

Carte d'identité
du Morbier AOP

Le Morbier est un fromage au lait cru de vache, membre de la famille des pâtes pressées non cuites. Il se présente sous la forme d’une meule de 30 à 40 cm de diamètre, épaisse de 5 à 8 cm pesant entre 5 et 8 kg. La croûte affiche un teint naturellement rose poudré clair à beige orangé.

La raie noire du Morbier le rend très facilement reconnaissable, elle marque horizontalement la pâte du fromage en son centre. Cette pâte, lisse et fine présente parfois quelques petits trous de la taille d’une groseille aplatie. 

 

Le Morbier bénéficie d’une AOP. Ce label européen garantit aux consommateurs que toutes les étapes de production jusqu’à l’affinage ont lieu dans l’aire géographique délimitée de l’appellation. Le Morbier est donc un fromage de terroir fabriqué dans le massif du Jura, en grande partie sur la Franche-Comté (Doubs et Jura) et dans quelques communes de l’Ain et de la Saône-et-Loire. Il assure également un savoir-faire reconnu et constaté compilé dans un cahier des charges disponible sur le lien ci-dessous.

Voir le cahier des charges

Le lait qui sert à la fabrication du Morbier est exclusivement issu des races locales Montbéliarde et Simmental Française. L’alimentation de base des vaches est constituée d’herbe pâturée et de foin, en excluant tout produit fermenté.

Dans une ferme, la superficie herbagère doit être au minimum égale à 1 hectare par vache laitière. Les vaches sont traites deux fois par jour à heures régulières. Le transport du lait et la fabrication en fromagerie sont assurés quotidiennement.

Le Morbier est un fromage à pâte pressée non cuite fabriqué exclusivement avec du lait mis en œuvre à l’état cru. L’affinage du Morbier en cave dure minimum 45 jours mais peut aller au-delà : 2, 3 ou 4 mois.